Rechercher
  • Alain Bi

Comment garder les mains et les pieds chauds

Bonjour à tous, dans cet article je vais vous expliquer comment garder les extrémités


chaudes en cette période hivernale.





La bonne circulation du sang et de l'énergie est primordiale pour avoir une température


acceptable dans tout le corps.




Quand les températures chutent, ce sont les parties du corps les plus éloignées du centre


qui souffrent le plus.


En plus de les couvrir, il existe d'autres méthodes pour les protéger.





En premier lieu, il faut travailler l'énergie centrale en pratiquant des exercices de Qi


Gong.


Pour renforcer cette énergie, on pratique les positions statiques (le cavalier, la montagne, la


grande Ours…).


On n'hésitera pas à descendre sur les jambes et à rester plus longtemps en position pour


élever la quantité d'énergie obtenue.


On peut aussi pratiquer les tremblements avec une grande amplitude.




L'énergie centrale est comme une chaudière pour le corps. Après l'avoir allumé, il faut


s'assurer que la chaleur est diffusée dans toutes les pièces.


Pour se faire, il faut travailler sur la circulation sanguine et énergétique.




En médecine traditionnelle chinoise, les articulations sont considérées comme une barrière


naturelle qui stoppent les flux.


On va donc masser de larges portions de chair avec la paume de la main ou la base du


pouce.


On part du côté le plus proche du cœur, puis on passe sur l'articulation et enfin en-dessous.


On pense que l'on envoie tout le sang et l'énergie vers les extrémités du corps.




Il faut d'abord faire un passage superficiel.


Quand on a chauffé la zone, on repasse une seconde fois plus en profondeur.


Il convient d'appuyer progressivement pour atteindre l'intensité de pression voulue afin


d'éviter les douleurs.


Un massage superficiel ne rétablira pas la circulation en profondeur.




Si la personne est sensible à la pression, il faut faire plusieurs passages doux avant de


monter progressivement en intensité.






Certains points d'acupuncture permettent également d'améliorer sa résistance au froid


: « pleurs et larmes » (ZuLinqi) situé dans un creux entre les deux tendons du troisième et


quatrième orteil.


« trois voies » (ZuSanli ) situé sur le côté extérieur de la jambe, à quatre doigts sous la


rotule.


Ces deux points doivent être massés avec les trois doigts de la main, doucement dans le


sens des aiguilles d'une montre.





Je vous souhaite un bon hiver à tous.




On peut apprécier les beauté de l'hiver quand on résiste au froid

© 2023 par Sérénité. Créé avec Wix.com

www.zentechparis.com

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black Instagram Icon